09/10/2006

LES FETES DE SOUCCOT - La fête des cabanes - Significations

Il est écrit dans la Torah à propos de Souccot (Vayiqra 23, 40) : "vous prendrez, le premier jour, du fruit de l'arbre hadar (c'est l'étrog), des branches de palmier (kapote témarim), des rameaux de l'arbre avote (ânaf éts-avote) et des saules de rivière (ârvé-na'hal) et vous vous réjouirez en présence de Hachém votre D.ieu pendant sept jours".

Donc, posséder le loulav, le composer et l'unir, l'agiter, se réjouir. Le chabbat, on ne l'apporte pas à la synagogue et on ne l'agite pas.

Les femmes sont exemptes de l'obligation de soucca et de loulav mais, dans de nombreuses communautés, elles les appliquent comme telles.

Le loulav est le mot qui a deux significations :

  • soit la tige de palmier seule (kapote témarim),
  • soit l'ensemble du bouquet qui est composé des 4 espèces : louvav (palmier), hadassim (3 myrtes), âravotes (2 branches de saules) et l'étrog (sorte de citron embaumant comme ceci  :

     

     

    etrog

     

    lulav

     

    palmier

    Les commentaires sont fermés.